A+ A A-

Histoire de la commune de Saint-Nabord

La Commune de SAINT-NABORD résulte de la partition du ban de MOULIN pendant la période révolutionnaire. L'Assemblée Constituante remodela entièrement le territoire, du 3 novembre 1789 au 15 février 1790, en remplaçant les structures administratives royales (Provinces, bailliages, bans et leurs communautés s'y rattachant) par la création des Départements, des Districts (nommés plus tard arrondissements), des cantons et des municipalités nommées plus tard communes)

On trouve pour la 1ère fois SAINT-NAVORD sur une archive de 1329. Ce nom évolue jusqu'en 1792. Les orthographes successives relevées dans différents documents sont :

mairie 1916
  • Saint Navord en 1329
  • Sainct Navoit, sainct Navou, Sains Navelz au XIVème siècleMairie en 1916
  • De Sancte Naoirs en 1402
  • Saint Navor en 1452
  • Sainct Naboir en 1484
  • Saint Navoy en 1519
  • Sainct Nabvoir en 1552 (d'où sans doute le nom des habitants de notre commune, les Navoiriauds et les Navoiriaudes)
  • Sainct Navois en 1593
  • Saint Nabord en 1711
  • Saint Nabor au XVIIIème siècle

A la révolution il y eut un changement de nom : Roche Libre puis Roches Libres. En 1792, c'est le retour définitif du nom de Saint-Nabord. Au cours des siècles précédant la révolution, l'histoire de Saint-Nabord se confond avec celle de la section de Moulin dont le ban était très étendu, de Plombières à Saint-Amé

Longuet par contre faisait partie du ban d'Arches. Le ban de Moulin remonte à l'époque gallo-romaine de la villa d'Habend (le Saint-Mont). Le noyau de la population était un centre agricole.

La seigneurie se partageait entre le duc de Lorraine, l'Abbesse de Remiremont et quelques autres seigCaféneurs. En 1594 Saint-Nabord dépend de la Prévauté d'Arches, le baillage de Vôge; à l'époque la peine capitale était exécutée au lieu dit l'Epinette sur le ban de Moulin. En 1751, Saint-Nabord entre dans le baillage de Remiremont.

cafe

Le nom de Saint-Nabord désignait depuis l'origine jusqu'à la révolution, non une communauté, mais un simple hameau du ban de Moulin, ayant pour centre une église paroissiale, dédiée aux Saints Nabord et Gorgon. Ce hameau serait ce que l'on appelle aujourd'hui Saint-Nabord Centre, sans les HLM et séparé de Longuet par de nombreux champs.

Il faut attendre 1792 pour que la commune de Saint-Nabord devienne une réalité administrative.