A+ A A-

Le blason

b3

Les émaux principaux, or (jaune) et gueules (rouge) rappellent ceux du blason de Lorraine. Gueules de l’écu évoque également

  • D’une part l’émail du blason de Remiremont parce que la paroisse de Saint Nabord, avant la Révolution était sous la dépendance des Chanoinesses,
  • D’autre part le sang du martyre de Saint-Nabord.

Quatre meubles rappellent les quatre Communautés du Ban de Moulin, qui en 1792, se sont regroupées pour constituer la commune de Saint Nabord :

Tour d’argent : La Communauté de Longuet, son château construit par le duc de Lorraine, Simon 1er, et sa Seigneurie qui a duré jusqu’à la Révolution. Elle fut le premier village tant par son ancienneté que par son importance à constituer la paroisse de Saint Nabord, d’où sa situation au centre de l’écu.
Roue de moulin d’azur : La Chambre de Moulin était le chef lieu du Ban de Moulin, d’où sa place au centre du chef de l’écu.
Clefs d’or et d’argent en sautoir : Les clefs de Saint Pierre rappellent l’église abbatiale Saint Pierre. La Communauté des Arrentès de Chaumant était des terres appartenant aux chanoinesses et qu’elles louaient à des habitants de la paroisse de Saint Nabord.
Sapin de sinople (vert) : La Communauté de la Foresterie et des Franches Gens.

Deux autres meubles évoquent deux hommes célèbres pour la commune:- Saint Nabord, soldat romain converti au christianisme et qui a subi le martyre en ayant la tête tranchée (supplice des citoyens romains), d’où le glaive romain.- Le Général Humbert, natif de Saint Nabord et ses campagnes d’Irlande, d’où le trèfle qui est un des symboles de l’Irlande avec la harpe.

Les ornements extérieurs du blason sont constitués :

  1. Du cimier formé d’une double couronne mêlée :
    • Muraille crénelée rappelant le Seigneurie de Longuet, son château, dénommé «forteresse» dans les textes anciens.
    • Couronne ducale rappelant que la commune faisait partie autrefois du duché de Lorraine.
  2. Des tenants formés de deux branches de rosier rappelant l’épisode historique de la fête des Kyriolés. Chaque lundi de Pentecôte, les paroissiens de Saint-Nabord étaient tenus de venir en procession à l’église de Remiremont en portant des branches de rosier sauvage et en chantant des Kyriolés pour honorer l’Abbesse et ses dames Chanoinesses.

Ce blason, créé et dessiné par Monsieur Jacques RIVIERE, héraldiste à Remiremont, sur proposition de l’Association « HISTOIRE et PATRIMOINE » et avis de la Municipalité a été adopté par le Conseil Municipal, en date du 10 octobre 1996.

Blasonnement

De gueules à la tour d’argent fermée d’une herse, ajourée et maçonnée de sable, accostée à dextre d’un sautoir de clefs celle de dextre d’or et celle de senestre d’argent, à senestre d’un glaive romain d’argent garni d’or, la pointe haute, au chef d’or chargé d’une roue de moulin d’azur, accompagné à dextre d’un sapin et à senestre d’un trèfle à trois feuilles le tout de sinople.