A+ A A-

Le Capitaine Poirot

Poirot2
Le Capitaine Georges POIROT "l'As de l'Infanterie"

Le Capitaine POIROT, héros légendaire de la Grande Guerre 1914-1918 est attesté par ses titres uniques : 16 citations dont 6 à l'ordre supérieur de l'Armée et 2 blessures, Commandeur de la Légion d'Honneur et Médaille Militaire. Par sa personnalité incomparable, il émergeait de toute l'Armée Française parmi les officiers subalternes.

Après avoir accompli ses trois années de service militaire au 5e Bataillon de Chasseurs Alpins, il était déjà sous-officier à la déclaration de la guerre. Ce 5e Bataillon faisait partie de la valeureuse 66e Division Alpine, dite d'offensive. Elle participait en effet à toutes les grandes opérations. C'est donc dans ses rangs que Georges POIROT conquit rapidement la promotion d'officier pour atteindre le grade de Capitaine.

Au cours de la campagne, il s'est placé comme l'officier de détachement toujours à l'avant de ses troupes, faisant preuve d'un cran étonnant et prestigieux, lui permettant de réussir toutes les opérations entreprises sur le front, y compris les actions les plus risquées. Sa réputation était telle que le brillant Général Brissault-Desmaillet le tenait en haute estime. Le Capitaine Georges POIROT fut ainsi placé au premier plan lors de la grande offensive de la reprise du Chemin des Dames, dont l'épine dorsale était représentée par le Fort de Malmaison (Verdun, septembre 1917).

Officier volontaire et pugnace, le Capitaine Georges POIROT possédait également une grande qualité assez rare à ce degré : son extrême modestie, trait constant de son caractère, était observé de tous ceux qui furent en relation avec lui. De retour à la vie civile, c'est tout aussi humblement qu'il occupa un poste d'agent de maîtrise dans un tissage. Et c'est dans la même ligne de conduite, faite de droiture et de respect, qu'il a élevé une famille de cinq enfants, dont quatre garçons, tous imprégnés de son empreinte et de ses dons au service d'autrui.

Le Capitaine Georges POIROT, « l'As de l'Infanterie », repose aujourd'hui dans le cimetière de Saint-Nabord, dans la tombe familiale évoquant la simplicité qui l'animait. Nombreux sont ceux qui lui rendent une visite admirative et émue, afin d'entretenir le chemin de gloire que sa mémoire suscite impérativement.