A+ A A-

Patrimoine naturel

Recouvrant plus de 2000 hectares, la forêt s'assure une place de choix dans le paysage naturel, la quasi-totalité de la partie occidentale de la Commune est boisée à l'exception de quelques clairières agricoles qui subsistent dans les zones alluvionnaires (Pusieux, Hautmantarde, Olichamp, Fallières...).

Détente et nature

  • Superficie forêt : 2089 ha
  • 50 km de sentiers de randonnées balisés
  • Trois chalets : Le Bambois, les Bennevises, Pusieux (réservation possible en mairie pour les habitants de la Commune)
  • 4 étangs (La Demoiselle, la Plaine, Huchère, Prairie du Vouau)
  • 2 sites d'escalade (Montiroche, La Roche Fleurie)
  • Promenade le long du canal
  • Parcours de course d'orientation.

En recouvrant plus de 2 000 hectares, la forêt s'assure une place de choix dans le paysage naturel. La quasi-totalité de la partie occidentale de la Commune est boisée à l'exception de quelques clairières agricoles qui subsistent dans les zones alluvionnaires (Pusieux, Hautmantarde, Olichamp, Fallières...).

Les conifères voisinent avec des essences variées de feuillus, principalement le hêtre et le chêne, qui profitent d'une bonne exposition de ce versant de la vallée de la Moselle. D'autres essences sont implantées : érable, châtaignier, merisier.

Second élément végétal, les prairies (naturelles ou artificielles) dans lesquelles les surfaces en herbe dominent en ne laissant que peu de place aux terres labourables. Ces prairies sont animées par de petits bosquets de chênes pédonculés mêlés aux érables champêtres et à l'aubépine, et par un mince rideau de végétation hydrophile le long des ruisseaux, saules et aulnes surtout.

La friche est peu présente. Afin d'empêcher son extension, les agriculteurs ont adhéré au programme : paysages Vosges Vivantes. La flore proprement dite est commune à celle de la région tant par sa variété que par sa richesse. Genêts, bruyères, fougères, framboisiers, ronces, digitales sont les espèces les plus fréquemment rencontrées. A signaler aussi une bonne présence de la myrtille et de nombreux champignons d'espèces variées.

Les espèces rares sont peu nombreuses, hormis dans la zone de tourbière recensée à la Demoiselle dont le capital floristique et biologique présente un intérêt qui lui vaut aujourd'hui de figurer à l'inventaire des Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (Z.N.I.E.F.F.), et d'être préservée par le Conservatoire des Sites Lorrains, depuis 1996. Ainsi, cette tourbière est protégée de toute atteinte pour conserver sa richesse et son intérêt scientifique.

Le site boisé

Il forme une masse sombre sur les pentes et sommets. Au printemps et en été sa teinte varie du vert très sombre au bleu en fonction des humeurs de la météo et de la diversité des feuillus noyés dans les pins, sapins et épicéas.

En automne ce cadre végétal revêt une parure colorée au multiples nuances du plus bel effet. En hiver, les espèces non caduques participent au maintien de cette teinte verte et donc à une continuité de l'aspect du cadre paysager local.
Ce site, très fermé, s'ouvre seulement sur quelques clairières agricoles à l'aspect très soigné.

Il est aisément praticable par la cinquantaine de km de routes et chemins forestiers balisés et par le chemin de grande randonnée, GR 7, qui traverse SAINT-NABORD au Sud Ouest.

La transition entre ce site boisé et les milieux agricoles est douce grâce à quelques bois disséminés au milieu des prairies (plateau de Fallières par exemple). Il faut noter que les premières pentes aux abords du Centre et de Longuet commencent à être partiellement déboisées au profit du domaine bâti. Heureusement, quelques coupures vertes sont maintenues et offrent ainsi aux résidents un cadre de vie des plus agréables.

Afin d’agrémenter votre séjour, vous pourrez vous promener aux bord de 4 étangs (La Demoiselle, la Plaine, Huchère, Prairie du Vouau) ainsi que le long du canal d'alimentation du lac de Bouzey.

Les adeptes de la grimpe pourront également pratiquer leur sport sur 2 sites d’escalade (Montiroche, La Roche Fleurie).

D'autres sentiers balisés sont accessibles et particulièrement le Tour de Saint Nabord (41 km), un parcours de VTT et un arboretum comprenant près de 40 essences différentes.