A+ A A-

L'art de la rue s'illustre sur les murs de l'école des Breuchottes.

Souvenez-vous, durant l'été 2015, tous les enfants du centre aéré participèrent, avec l'aide de 2 graffeurs bénévoles, à un atelier d'art urbain. Pendant la première semaine, tour à tour, les 77 enfants, encadrés par les papas artistes navoiriauds, les moniteurs et Olivier Marotel, directeur du centre aéré et initiateur de ce projet, se sont prêtés au jeu "d'apprentis graffeurs" sur l'ancien mur de frappe de tennis  situé dans la cour d'école des Herbures.  Le mur vieillissant, décrépi, s'est ainsi offert une seconde jeunesse et les dizaines de petites menottes l'ont finalement métamorphosé en oeuvre d'art moderne colorée, fraîche et amusante.

Suite à la réussite de cette première expérience, la municipalité de Saint-Nabord a décidé de reconduire ce projet mais cette fois-ci, à l'école des Breuchottes et non plus avec les jeunes enfants du centre aéré, mais avec les adolescents du tout nouveau camps d'ados proposé cet été et dirigé par Olivier Marotel.

Ce sont les murs de la garderie et de l'école maternelle qui furent choisis pour recevoir ces nouvelles peintures d'art de la rue.

Le mur de la garderie possédant une fenêtre ronde,  l'idée était d'utiliser ce hublot pour y faire figurer une mappemonde entourée de 2 écoliers la portant avec difficulté. Le dessin de la mappemonde fut mis sur gabarit puis transposé sur la fenêtre et durant les 3 dernières semaines de juin 2016, ce sont les enfants du périscolaire (Garderie + NAP) qui ont procédé au remplissage de ce modèle avec des peintures Windows Color.

Pendant la 3ème semaine de juillet du camp ados qui avait pour thème "Graff et aquarelles" Sébastien et Loïc, les graffeurs, sont passés à l'action avec les 5 garçons et 4 filles composants le groupe d'adolescents. Les graffeurs présentèrent le dessin crayonné des 2 écoliers portant la mappemonde aux adolescents et ce furent ceux-ci qui décidèrent des couleurs qui illustreraient l'ensemble de la composition : vêtements, casquette d'été et bonnet d'hiver, visages, cheveux, lettres de l'alphabet et fonds colorés.

Après que les échafaudages (montés et prêtés généreusement par Patrick Bonne) furent installés devant le mur de la garderie, les adolescents purent effectuer le remplissage à la bombe de peinture des personnages (dessinés par Loïc) et des lettres, tracées par eux-mêmes, selon un modèle. Dans le même temps, d'autres échafaudages dressés devant le mur de l'école maternelle par les employés communaux des services techniques permirent à ce même groupe d'adolescents de peindre le second projet constitué d'arbres et de collines aux formes douces esquissées au préalable par Sébastien. En 2 journées, les 25 et 26 juillet 2016, les jeunes néophytes avaient accompli et terminé un travail remarquable !